L’Etat du Sénégal Exonère la TVA sur le matériel de production d’énergies renouvelables.

Très bonne nouvelle pour le développement des énergies renouvelables : L’Etat du Sénégal Exonère la TVA sur le matériel de production d’énergies renouvelables.

Le gouvernement du Sénégal a exonéré de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) une liste de vingt-deux matériels entrant dans la production d’énergies renouvelables de source solaire, éolienne et biogaz, par arrêté interministériel cosigné par le Ministre du Pétrole et des énergies et le Ministre des Finances et du budget.

Cet acte fort,  démontre l’ambition du Gouvernement du Sénégal de disposer d’un mix énergétique avec une forte pénétration des énergies renouvelables.

La liste de matériels assujettis à cette exonération concerne les énergies de source solaire (panneaux solaires photovoltaïques, capteur ou panneau solaire thermique, onduleurs solaires, batterie solaire, kit de chauffe-eau solaire, régulateur de charge, kit de lampe solaire, lampadaires solaires comprenant panneau solaire, batterie contrôleur et lanterne le kit de pompage solaire comprenant panneau solaire, contrôleur et pompe), éolienne (tour, pâle, rotor, nacelle et moyeu) et biogaz (analyseur de débit à biogaz, bio-digesteurs préfabriqué, pompe à biogaz, réchaud à biogaz, appareil de désulfuration, piège à eau, groupes électrogènes à biogaz et appareil mélangeur de substrats).

De plus, pour garantir la qualité, les équipements exonérés de Tva seront certifiés par les organismes internationaux de certification qui participent au schéma d’évaluation de la conformité et contrôlés par l’ASN (Association sénégalaise de normalisation) pour vérifier son authenticité dans le but de délivrer un quitus.

Ces mesures incitatives prises par le gouvernement ont pour objectif de faire baisser de manière conséquente les coûts d’acquisition de ces équipements (de 18%) pour faciliter l’accès à l’énergie et particulièrement à l’électricité dans le milieu rural.

Ils entrent dans le cadre de la politique d’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la promotion des énergies renouvelables dont l’ANER est le porte-drapeau.

La requête tant attendue des acteurs du sous-secteur des énergies renouvelables vient ainsi d’être satisfaite.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *